La Fleuj 2018-07-22T01:10:27+00:00

Project Description

Réseaux sociaux

Plasticien
Planet X

Nourri de culture urbaine et de cinéma de genre, c’est à la fin des années 90 que La Fleuj débute la peinture sur mur en autodidacte. Son intérêt croissant pour le fantastique et la science fiction le mène à une formation en maquillage artistique à partir de 2003.

Il travaille ensuite en indépendant sur de nombreux projets dans le domaine de l’audiovisuel, avant de se consacrer à ses propres créations. Il investit différents médiums : peinture, sculpture, vidéo ou maquillage d’effets spéciaux.

En 2009, sa série de portraits en noir et blanc « Dystopie Urbaine », pose les fondements d’une pratique en perpétuel mouvement, ancrée dans la contre-culture. Gueules cassées à mi chemin entre le marginal et le monstre, les sujets de ses toiles et murs suscitent malaise et effroi.

Depuis 2014, il poursuit ce travail sur des personnages hybrides avec la série « She Live », plus proche de la bande dessinée érotique, où des xénomorphes, dans des positions lascives, arborent prothèses mécaniques et membres mutants.

La Fleuj s’associe régulièrement à des projets tiers (maquillage, peinture) avec des artistes ou des labels musicaux. Il réalise couvertures d’albums ou vidéos clips pour Marvel Records, Zedo, Scoop & J.Keuz, Casey, Despo Rutti ou encore Rocé.

En 2013, à Ouagadougou, il réalise le film « Segtaab rap. Au pays des hommes intègres », qui transmet musique et témoignages de rappeurs d’Europe et d’Afrique de l’ouest, un an avant l’insurrection populaire au Burkina Faso.

Ses recherches ou ses collaborations montrent le soucis constant de rendre compte du monde contemporain, où le contexte social en effritement produit son lot de combattants, résistants, mutants.