Piloophaz2018-07-21T17:41:05+00:00

Project Description

Streaming

Bandcamp
Soundcloud
Deezer
Spotify
Youtube

Réseaux sociaux

rap – beatmaking
Saint-Étienne

Beatmaker et rappeur, indépendant s’il en est, Piloophaz est né en 1979, année du 2nd choc pétrolier, de l’élection de « Mme Thatcher » au titre de première ministre Britannique, de l’invasion de l’armée rouge en Afghanistan, de la réunion des pays « non-alignés » à La Havane, du réveil de l’Etna, des sorties en salle de Mad Max et Alien, de la chute d’Amin Dada en Ouganda, de l’affaire des diamants Bokassa-Giscard, de la mort de Jacques Mesrine et Nelson Rockefeller… Tout un programme.

Le pseudonyme Piloophaz fait référence au personnage bipolaire des « Chroniques de la Lune Noire », série BD française de style dark fantasy. Sa carrière musicale commence en 1997. Dès l’année suivante, il intègre le collectif « La Cinquième Kolonne ».

Après de nombreux concerts un peu partout en France, la séparation du groupe devient inévitable. Piloophaz se lance alors dans l’autoproduction, et collabore avec divers artistes et formations, sortant régulièrement des projets qui trouvent un écho toujours plus large chez les afficionados de rap hardcore et « engagé ».

En 2005, il publie son projet solo le plus abouti jusqu’alors, « Nature morte », tout en poursuivant ses différentes expériences en groupes ou collectifs, toujours en autoproduction totale, mode de fonctionnement qui lui tient particulièrement à cœur. Sa discographie s’étoffe de mois en mois, forgeant ainsi son identité artistique entre mélancolie, et regards acerbes sur les aspects les plus stupides et rétrogrades de notre époque.

Durant la période qui suit, entre 2006 et 2011, Piloophaz multiplie les collaborations et les dates avec son collectif Skyzominus. Il sort quelques projets rétrospectifs, et produit des instrus pour bon nombre de rappeurs.

En 2012 il publie un album éponyme, Piloophaz. Toujours avec ce regard précis, lucide et désabusé sur l’absurdité des obscurantismes nationaux et trans-nationaux, l’album révèle aussi un versant plus introspectif du personnage, qui revient presque instinctivement sur son parcours, aussi riche que compliqué. S’en suit une seconde période de 4 années, qui voit apparaître plusieurs compilations rétrospectives.

En Avril 2016, il lâche un projet instrumental, Bakeneko, résolument trip-hop, réédité le 21 en édition limitée cassette avec 3 bonus tracks chez Warooba.

Il travaille actuellement sur un nouveau projet instrumental ayant pour thème la ville de New York, et également sur un EP rap, annoncé comme « le dernier pour la route »… Plus d’infos bientôt.